Pour le linguiste Alain Bentolila, l'incapacité des élèves à prendre du recul sur un texte pose une vraie question de société.

Alain Bentolila:


"Ce que dit l'étude Pirls 2016, ce n'est pas tant la difficulté des élèves français à déchiffrer que leur incapacité à interroger un texte, à prendre la distance propice au questionnement, à la critique. Notre société doit s'interroger sur ce sujet qui va bien plus loin que la problématique de l'échec scolaire. C'est la porte ouverte à toutes les manipulations!"