"Les enfants doivent arriver au CP avec un vocabulaire riche, pour bien entrer dans les apprentissages". JM Blaquer, ministre


Le langage s'apprend de manière tout à fait naturelle et par ce que j'appellerai "mimétisme". Un enfant parlera la langue qui est parlé autour de lui. Dans la plus part des cas il parlera autant et comme on lui parle.

A deux enfants du même âge à qui on posait la question toute simple: "elle est comment ta maman?"
L'un a répondu: "elle est chic"
L'autre: "Ma maman est très jolie, elle est gentille et je l'aime beaucoup."

Les premières années avant d'entrer à l'école sont d'une importance capitale pour l'apprentissage de la langue, et du coup de la compréhension du monde et de la socialisation de l'enfant.
Comment se faire comprendre si on ne sait pas parler ou si on n'ose pas parler.

Les enfants qui sont dans un contexte de langage restreint comme certaines garderies, crèches ou autres lieux de garde où l'on ne s'occupe d'eux que sur un plan matériel, sont souvent en déficit de langage comme le sont les enfants gardés par des nounous qui ne connaissent pas bien leur langue ou préoccupés d'autres choses que du bien être et de l'éducation de l'enfant.

A toutes les mamans qui s'occupent de leurs enfants à la maison, je dis: "Bien sûr que vous n'êtes pas parfaite, comme dans tous domaines d'ailleurs, mais vous êtes celle qui a tous les éléments en main pour réussir la première formation de votre enfant: faire de lui un petit être qui sait parler pour dire ce qu'il ressent, ce qu'il veut, qui il est, ce qu'il voit de la vie et ce qu'il en comprend. Vous avez le temps et vous avez l'amour nécessaire pour le faire.

Dès tout bébé il écoute et retient ce que vous lui dites, il emmagasine toutes vos phrases avec leur sens  et leur vocabulaire. Il est ensuite capable dès que la parole lui vient d'enrichir jour après jour sa parole ... et de grandir harmonieusement.
Comment bien vivre lorsqu'on a un vocabulaire si pauvre que l'on ne peux s'exprimer?

Une maîtresse de CP disait, "dès la rentrée des classes on voit les enfants qui sont armés pour réussir et ceux qui vont "galérer" toute leur vie s'ils n'arrivent pas à récupérer rapidement un niveau suffisant pour comprendre et s'exprimer."

Ce rôle de maman est passionnant, on voit tous les jours dans le regard de l'enfant que sa compréhension du langage et du monde est en train de grandir. Quel bonheur pour lui, quel bonheur pour nous, son papa et ses frères et sœurs, qui apportent eux-aussi la pierre à l'édifice!
B. Jacquelin