Petites phrases




"Combien de jeunes sont-ils laissés à eux-mêmes durant leurs études ? Loin de leurs parents et de leur base, ils sont comme un arbre transplanté des rives verdoyantes d’un gave vers un désert aux nombreux mirages. Ils ont l’impression de contrôler la situation mais, faute de racines bien profondes, ils se dessèchent et confondent l’air du Ciel avec les fumées de Satan. Que de paradis artificiels aujourd’hui : la drogue, le sexe, l’alcool, les mondanités, la séduction… »

Guilllaume d’Alençon