Conseils de pros pour éviter de s'épuiser avec un enfant en bas âge




L'objectif étant de passer les trois premières années de la vie de son enfant avec brio, nous avons demandé à deux sages-femmes et un pédiatre, quelques astuces pour améliorer ses journées et optimiser son énergie.
En ce moment
Devenir parent induit inévitablement deux éléments : ne plus jamais vivre comme avant, et être fatigué. Souvent. Une fatigue qui nous ferait presque regretter nos vendanges dans le Bordelais à l'âge de 16 ans. Alors pour éviter de se consumer à petit feu avec son enfant en bas âge, nous avons demandé les conseils de deux sages-femmes et d'un pédiatre. Suivez le guide pour arriver aux 3 ans de votre progéniture avec encore un minimum d'énergie.

Avec un nourrisson
Se nourrir. Inutile de révolutionner son quotidien, commençons par respecter un principe de base : celui de ne pas oublier de manger. «Une bonne hygiène de vie et un bon équilibre nutritionnel assurent l'énergie de la journée. On ne saute pas de repas, on veille à consommer des fruits et des légumes chaque jour pour bénéficier de leurs vitamines, on limite les viandes rouges et on s'hydrate», précise Laure Abensur-Vuillaume, ancienne sage-femme désormais médecin.

Allaiter. Loin de nous l'idée de maudire sur trois générations les adeptes du biberon. Reste que l'allaitement permet de favoriser l'endormissement  de la mère et de l'enfant. Comment ? «Grâce à la synthétisation des endorphines, les hormones du plaisir. On dort plus facilement et mieux», précise le Dr Abensur-Vuillaume.

Dormir quand il dort. Les mères qui se lèvent deux fois par nuit s'apprêtent à rire, certes. Mais justement. Si les nuits sont bancales et que l'on est en congé maternité, il est primordial de profiter du moindre de ses endormissements en journée pour sombrer aussi. À la clé ? La survie. «Il est évidemment plus simple de le faire avec un premier qu'avec un second mais il faut absolument se caler sur le rythme du bébé», confirme Marie Le Bartz, sage-femme acupinctrice . Concernant les nuits, on peut aussi appliquer avec son conjoint la règle du lever une nuit sur deux.

Le masser. Sortir régulièrement son huile d'amande douce pour malaxer sa peau le détendra, soulagera ses douleurs et l'aidera à dormir. «On profite de la sortie du bain le soir pour le diriger lentement vers le sommeil en massant ses bras, son ventre, ses jambes et son dos», précise Marie Le Bartz. Pour optimiser son propre capital détente, on peut aussi utiliser de l'huile essentielle de lavande ou d'orange douce, dans un diffuseur dans sa chambre, une vingtaine de minutes avant le coucher.


Douze conseils de pros pour éviter de s'épuiser avec un enfant...

madame.lefigaro.fr › Bien-être › Forme et détente
Douze conseils de pros pour éviter de s'épuiser avec un enfant en bas âge. Par Ophélie Ostermann | Le 03 avril 2017. Les conseils de professionnels pour ...