Mesdames, à nous de jouer, nos enfants en valent le coup.


Ces enfants qui n'arrivent plus à écrire

De 10% à 30% des élèves d'école primaire présentent des difficultés d'écriture selon des études dans plusieurs pays. ­En cause, trop de photocopies à l'école et un manque d'exercice. Des «rééducateurs» se sont engouffrés dans la brèche.
Des cahiers tachés, des lettres irrégulières ou en pattes de mouche et toujours les mêmes remarques des enseignants: «illisible», «trop lent», «peu soigné». En fin de CP, 30 % des élèves ne sont pas capables de rédiger un écrit lisible. Ils n'ont pas acquis la formation des lettres, l'orientation du tracé, selon une enquête belge de 2016 menée auprès de 2507 élèves. De 10 % à 30 % des enfants d'école primaire continuent à présenter des difficultés liées aux «habiletés graphomotrices», selon trois études québécoise, israélienne et néerlandaise publiées entre les années 2000 et 2016.

Le Figaro 01/03/2017