Je ne résiste pas au plaisir de vous faire lire cette lettre envoyée par une lectrice de ce blog

Merci Flore!
😊😊😊
Humour...!

Cher monsieur Fillon,

VOTRE VIBRANT MESSAGE D'ESPOIR A ÉTÉ ENTENDU (quoique parfois incompris).
Jusqu'à présent je n'avais pas une immense envie de voter pour vous. Vous m'apparaissiez juste comme le moins pire.
Mais depuis les dernières révélations de basse-cour, avec conviction, JE VOTE FILLON !
En effet :
Qui est plus moderne que vous, plus féministe, plus audacieux ?
Plus élégant, plus délicat, plus généreux ?
POUR LA PREMIÈRE FOIS DE L'HISTOIRE DE FRANCE, UNE MÈRE AU FOYER A ÉTÉ RÉMUNÉRÉE pour ses années de labeur ! Sachez que cet acte -aussi symbolique soit-il- suscite un immense espoir chez toutes les mères au foyer.

Avant janvier 2017, pour beaucoup de français, élever ses enfants était un "emploi fictif". 
Depuis janvier 2017 (date à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du féminisme), ils ont compris (grace à vous) que c'était un métier comme les autres, qui méritait donc salaire (et considération) !
Dès mai 2017, nous ne doutons pas une seconde, nous les mères au foyer, que vous saurez nous rémunérer à notre juste valeur, et nous assurer une retraite descente, comme vous avez eu la raison et l'honneur de le faire pour votre propre épouse. BRAVO...et MERCI !

En tant que mère au foyer, JE ME RÉJOUIS que vous ayez su, avec autant de tact et d'à propos, mettre en lumière une profession qui, hier encore, paraissait sans avenir. Mais aussi et surtout, rassurer tant de femmes désespérées, contraintes et forcées d'abandonner leur progéniture pour un emploi, souvent moins essentiel, mais plus rémunérateur. Et enfin révéler au grand jour cette absurdité, qui consiste (pour certaines) à être rémunérées pour garder des enfants -à condition que ça ne soit pas les leurs. Grâce à vous, plus de femmes tiraillées, mais un choix libre entre deux emplois rémunérés ! Bref, vous nous faites entrer de plein pied et sans crier gare, dans la modernité.

Encore sous le coup de la surprise de cet habile tour de passe-passe, je vous accorde donc mon soutien indéfectible, tout en appelant de mes voeux l'application de cette mesure innovante dès mai 2017. Une réforme fondamentale qui restera j'en suis sûre, la plus populaire et la plus emblématique de votre quinquennat.
VIVE PENELOPE, ADIEU SIMONE !

Votre dévouée : mère au foyer