Du blog: La cabane à idée


Avec mes enfants, on joue régulièrement aux cartes. Au fil des ans, j’en ai accumulé une petite collection et certains jeux reviennent régulièrement. Bien sûr, avec l’âge, les jeux de cartes que mes enfants préfèrent changent et gagnent en complexité. D’ailleurs j’ai fait évoluer certains jeux : la règle étant trop compliquée quand ils étaient petits, je l’avais modifiée en la simplifiant et maintenant qu’ils sont plus grands, on y joue avec la vraie règle.

J’aime beaucoup jouer aux cartes avec eux, c’est un bon moment à passer ensemble. Ce sont également souvent des moments passés en tête à tête avec un seul de mes enfants et même si ces moments sont courts, je les apprécie à leur pleine valeur car au final, dans une journée, il n’est pas garanti que je passe 10 minutes pleinement avec un seul de mes enfants, ce que je regrette ! Et jouer aux cartes est un bon moyen pour se consacrer à un enfant, au même titre que lire une histoire ensemble, faire un vrai câlin ou alors cuisiner ensemble.

« Kems »

Il faut au moins 4 joueurs (et sinon, il faut un nombre pair de joueurs). le but est d’être la première équipe de 2 personnes à rassembler quatre cartes de la même valeur et à crier « Kems ».
On forme des équipes de 2 personnes. Chaque équipe s’accorde sur un signe commun, comme tourner sa montre ou se frotter le nez, et les joueurs s’assoient autour de la table face à face ou en diagonale.
Un maître de jeu distribue quatre cartes à chaque joueur et pose quatre autres cartes face visible, au milieu de la table. Quand il annonce « la chasse est ouverte », les participants peuvent commencer à échanger leurs cartes contre celles sur la table pour tenter d’avoir en main quatre cartes de la même valeur. Quand plus personne n’est intéressé par les cartes communes, le maître de jeu les remplace par quatre nouvelles cartes.
Dès qu’un joueur a sa famille, il fait discrètement le signe à son partenaire qui doit crier « kems » pour gagner la manche et marquer un point.
L’équipe gagnante est celle qui a le plus de points au bout d’un certain nombre de parties.
Si le partenaire a quatre cartes similaires, il peut dire « double kems » et l’équipe marque alors deux points. Si un joueur pense voir un adversaire faire son signe, il peut dire « contre kems ». S’il a raison, il marque un point et les autres changent de signe. Sinon, l’adversaire doit lui montrer deux cartes différentes et la partie se poursuit. À la troisième erreur d’un participant durant le jeu, l’équipe adverse marque un point.