OPEN D'AUSTRALIE – Mischa Zverev a réussi l'impensable dimanche : pour le premier huitième de finale de sa carrière en Grand Chelem, l'Allemand a déboulonner le numéro un mondial, Andy Murray (7-5, 5-7, 6-2, 6-4). Il doit cet exploit à son harcèlement offensif. Il est monté plus de 100 fois au filet, réussissant quelques volées étourdissantes.


Extraits:


Vous avez toujours semblé extrêmement calme, comme si vous étiez rompu à ce genre de match, ce qui n'est pourtant pas le cas…
M.Z. : Je ne sais pas comment j'ai fait. Parfois, ça arrive. J'ai beaucoup regardé mon box. Je voyais ma mère sourire en permanence. Ça aide. Mon père avait l'air très concentré. Je sentais de bonnes vibrations, ça m'a permis de rester concentré et toujours positif sur le court.
[…]Vous voilà en quarts de finale, vous êtes la belle histoire de ce tournoi. Et vous revenez de loin...
M.Z. : Je ne vais pas vous dire que ça a été simple de revenir après ma blessure au poignet il y a deux ans. Je suis redescendu au-delà de la 1000e place. Je crois que, début 2015, j'étais 1100e.
Ça a été un long voyage pour revenir où je suis aujourd'hui, mais un voyage plaisant. Ma famille m'a beaucoup aidé, j'ai une super famille. Voir mon petit frère jouer aussi bien, ça m'a apporté beaucoup d'émotions positives. Mon frère est une inspiration constante pour moi. Il me pousse à être meilleur sur le court.

Zverev : "Je ne sais même pas comment j'ai réussi à ... - Eurosport

www.eurosport.fr/tennis/open-d-australie/2017/zverev-je-ne.../story.shtml
Il y a 7 heures - OPEN D'AUSTRALIE – Mischa Zverev a réussi l'impensable dimanche ... Je ne sais même pas comment j'ai réussi à marquer certains points.