"Petit guide de la femme au foyer" B. Jacquelin

Chapitre XV
                             Et Ensuite… (suite)


Qu’allez-vous glaner sur les chemins du bénévolat ?

Beaucoup de choses, à commencer par le plaisir d’être utile d’une autre façon.

C’est malin : n’hésitez pas à entrainer une amie dans votre bénévolat. Tout est plus facile à deux, surtout de commencer ou de recommencer quelque chose.

Même si vous n’y gagnez pas d’emblée une reconnaissance sociale, vous y gagnerez la reconnaissance de ceux  pour qui vous travaillez et celle de ceux avec qui vous le faites, sans compter leur amitié.

Magique : Si vous travaillez comme « une pro » il ne faudra pas longtemps avant que vous soyez repérée et qu’on vous donne de plus en plus de choses intéressantes à faire… ou qui sait une proposition de travail ? Dans ce cas, ne vous sentez pas obligée d’accepter même si cela vous flatte énormément ! 

Conclusion : pas de bénévolat le WE, le soir ou après la sortie des classes, ni pendant les vacances. C'est le temps de la famille. Cela vous semble bizarre de poser vos conditions? Essayez. Vous êtes trop précieuse et vos arguments sont incontournables. On vous accordera tout ce que vous voulez.

A suivre...