Les avantages d’être parent à la maison


Ça m’étonne toujours aussi de voir que d’être parent à la maison n’est pas un choix populaire.

Je l’attribue à la montée d’un féminisme imparfait, qui a reléguée aux oubliettes de lutter pour notre droit vital de s’occuper de nos enfants comme occupation principale au profit de l’intégration sur le marché du travail. Bien sûr, l’égalité à cet endroit est nécessaire, mais je ne suis pas si sûre que favoriser d’abord la carrière plutôt que la famille est bon pour tous, y compris et en premier pour les enfants.
J’attribue aussi le choix du couple de retourner travailler après le congé parental à la méconnaissance des conditions pour le bon développement de l’enfance.Car être parent à la maison selon mon expérience sur le sujet a beaucoup d’avantages.

Un des plus gros, selon notre sondage de cette année, est le niveau de bonheur qu’il permet. Le bonheur tranquille ne fait pas les manchettes, mais il est présent chez 95% des parents à la maison. Même que 81% se disent très heureux! Avoir une bonne qualité de vie et le bien-être ont été notés comme les plus gros avantages d’être parent à la maison, à 93%.

Il permet un horaire flexible, possiblement moins stressant.

Il encourage des relations durables et proches avec la famille, car nous nous côtoyons davantage au quotidien. Un des aspects où il s’observe beaucoup de différences est les relations proches entre frères et soeurs. Cette proximité familiale a le potentiel de faire un réseau social proche non seulement présentement mais aussi pour la vie.

Il permet de voir grandir nos enfants et les accompagner dans leurs apprentissages, au besoin. C’est une banque de souvenirs communs pour notre famille et de soutien inestimable pour les enfants qui le vivent, rassurés que nous sommes disponibles et là pour eux.
Le lien d’attachement est nécessaire au bon développement et donne d’excellentes conditions pour se développer. L’attitude de désinvolture affichée en garderie serait une stratégie de résilience, car l’enfant se dit qu’il s’occupera de lui-même seul si un parent ne peut le faire. Tout cela développerait plus de problèmes de comportements et des individus anxieux.

Il permet au conjoint qui travaille d’adopter un horaire atypique si disponible et souhaité. C’est ce que nous avons fait, et nous adorons notre fin de semaine de 3 jours ensemble.Si le besoin est là, il permet au parent à la maison de se trouver un emploi à temps partiel sur mesure pour la famille. De nos jours, plusieurs alternatives pour travailler de la maison existent.

Il permet d’éviter plusieurs frais équivalent ou presque à un second salaire comme des frais de garde, les dîners à l’école, les repas préparés, le gaz pour se rendre au travail et porter nos enfants, même le besoin d’une deuxième auto, et plus encore si on veut vraiment être frugal.
Il est excellent pour profiter à fond en famille des soirées, fins de semaines, congés, (car les tâches domestiques peuvent souvent être faites pendant la semaine de travail).

blog Maman zen: lettre ouverte d'un parent à la maison