Petit guide de la femme au foyer et du bonheur de vivre (B. Jacquelin)



Chapitre XIV : Les Autres 

Parents, beaux-parents (suite)


Vos parents et vos beaux-parents sont aussi les grands-parents de vos enfants, c’est une part d’eux même. On a tout à gagner à privilégier les liens entre les générations autant pour le bonheur des grands-parents que celui des enfants.  Plus ils sont entourés de personnes de leur famille, plus ils sont riches d’amour qu’ils apprendront à partager. Côtoyer les grands-parents, les oncles et tantes, c’est apprendre, connaitre, s’imprégner de son histoire, issue des deux familles.
Si vos parents ou vos beaux-parents sont d’accord, n’hésitez pas à leur confier  vos enfants dès tout-petits, que des liens privilégiés s’établissent. Ayez confiance ! Ils ont su vous élever et élever votre mari qui est malgré tout l’homme que vous avez choisi… lui, leur fils !


C’est malin : pourquoi ne pas partir quelques jours en vacances avec votre mari en laissant vos enfants aux personnes qui les aiment le plus après vous ? Vos parents et beaux-parents, tout en se faisant le plaisir de gâter leurs petits-enfants vous feront le plus beau cadeau qui soit : vous permettre de vous retrouver tous les deux, seuls.


Ça va mieux en le disant : Il arrive que les choses se passent mieux entre petits-enfants et grands-parents quand les parents ne sont pas là. Si c’est le cas et de toute manière, n’hésitez pas à laisser vos enfants seuls chez les grands-parents. Les liens entre eux seront encore plus forts, et c’est bien.


Magique : Connaissez-vous les chicoufs ? Chics, ils arrivent, ouf, ils s’en vont.  Oui, il s’agit bien de vos enfants accueillis par leurs grands-parents. Le changement de rythme pour eux n’est pas facile et peut les fatiguer. Comprenez-le et remerciez-les.