Petit guide de la Femme au foyer (B. Jacquelin)





Chapitre XIV

Les Autres (suite)

Vos voisins
  
A priori, ce sont de bons voisins ! Faites ce qu’il faut pour qu’ils le restent, il y a plus de gens gentils que de mauvais coucheurs. Prenez le temps de les rencontrer et d’établir des liens de voisinage. Certains deviendront peut-être des amis, d’autres non. Le plus important est de vivre en paix… et cela est vrai pour toutes les personnes que vous rencontrerez.

En règle générale :
Soyez ouverte, soyez généreuse. Vous l’êtes déjà naturellement en créant votre famille. Cela ne devrait pas être trop difficile de continuer avec les autres : c’est agréable et satisfaisant de donner et en plus cela vous sera rendu au centuple !

Magique : Cette grandeur qu’est la générosité sera acquise naturellement par vos enfants qui suivront votre exemple puisque vous êtes leur modèle ! C’est aussi une bonne façon de résoudre les difficultés.

Ça va mieux en le disant : Tout ce que vous donnez à vos enfants n’appelle pas de retour. Cela n’empêche pas de leur apprendre à vous dire merci et à apprécier, mais ils ne vous doivent rien avant qu’ils ne soient adultes. C’est ce qui vous permet de pardonner sans cesse en les remettants sur la bonne route. Il n’y a pas de troc, il n’y a pas de marchandage avec ses enfants, il y a le souci de les rendre grands, le plus grands possible.

C’est malin : « N'oubliez pas l'hospitalité, car grâce à elle, certains, sans le savoir, ont accueilli des anges» (Lettre aux Hébreux, chap. 13,2). Vous ne savez pas ce qu’est un ange, moi non plus mais cette phrase fait rêver, alors n’hésitez pas à ouvrir votre porte.