2 jeunes sur 3 sont confrontés à la violence à l’école ou à la fac
Par FANNY LAUZIER • Publié le 16/11/2016 à 16:04 

Si les jeunes sont globalement confiants dans leur avenir, ils font preuve d’une forte défiance vis-à-vis de la politique et ont le sentiment de vivre dans une société de plus en plus violente. C’est ce que révèle le baromètre jeunesse et confiance 2016 du laboratoire d’idées Vers le Haut, dédié à l’éducation et à la jeunesse.

Autre enseignement inquiétant: près d’un jeune sur cinq affirme avoir été victime de violences au cours des trois derniers mois. Pour près de deux victimes de violences sur trois (63%), celles-ci étaient verbales ; elles étaient morales pour près d’un tiers d’entre elles (32%), psychologiques pour 29% d’entre elles et physiques pour 28%. Deux jeunes sur trois (64%) ont été confrontés à ces violences dans la sphère scolaire et universitaire, premier environnement cité devant les lieux publics, évoqués par 61% des sondés et Internet, avancé par 45% des jeunes interrogés. Des chiffres qui font écho au fléau du harcèlement scolaire, qui touche 12% des élèves du primaire et 10% des collégiens.

Les réseaux sociaux et internet sont considérés par 40% de ces jeunes ultraconnectés comme le premier vecteur de violence, suivis des médias d’information (23%) et des programmes TV (7%).