Petit guide de la femme au foyer ... et du bonheur de vivre.(B.Jacquelin)



Chapitre XIV

Les Autres (suite)
 
Et les amis ?

Se faire des amis, garder les amis demande énormément de temps. 
Les vieux amis de votre mari, comme les vôtres ne sont peut-être plus dans un rayon proche. Le temps qui passe et les mutations font bouger bien des choses et bien des gens. Ce n’est pas facile, mais il est bon de garder des contacts avec certains d’entre eux. Ils sont des jalons extraordinaires de votre vie. Avec eux, ce que vous vivez ne sera plus découpé en tranches sans suite, mais deviendra une suite d’aventures qui s’entre mêle.

Vous avez cette grande chance de pouvoir conserver ces amitiés. Les lettres, coup de téléphone et les e-mails surtout nous sont d’une aide inestimable, mais il faut y passer un peu de temps. Et avoir des rendez-vous incontournables : Noël , nouvelle année, mariages, naissances… sont des bonnes raisons de garder un lien… qui se précisera au fil du temps et des circonstances si le besoin s’en fait sentir.

En Chine on appelle ça le « guanxi », en France on parle plutôt de « réseau », ce sont tous les autres qui seront un jour sur votre route et que vous prenez le temps de voir.

C’est malin : Gardez-vos amis précieusement. Soyez accueillant et aidez ceux qui vous le demandent quand cela est justifié, même si ce n’est pas facile, même si cela vous ennuie un peu. Ils vous le rendront au centuple. Et si ce n’est pas eux, ce sera quelqu’un d’autre qui renverra l’ascenseur. S’aider est un état d’esprit.


Magique : Vous déménagez souvent ? Cela vous fait connaître beaucoup de monde, mais vous pèse de quitter les amis à chaque fois. Sachez qu’au fil du temps vous ou vos enfants pourront tomber par hasard au coin d’une rue ou au fond d’un bus, sur une personne connue autrefois et qui arrive au bon moment. Rien de tel qu’une vieille amitié pour passer les obstacles. 


Ça va mieux en le disant : avoir des amis ce n’est pas être la « poire de service » surtout si la personne qui demande n’en a pas vraiment besoin et se défausse sur vous de ce qui est de sa responsabilité. Il y a de vrais parasites. Et n’oubliez jamais que le bien de votre famille passe avant tout.