A propos de: "lettre à ma maman, mère au foyer à qui je dois tout"


Merci pour ce très beau témoignage !
J’ai arrêté mon activité professionnelle pourtant passionnante pour élever mes quatre enfants. Je sais que j’ai eu une grande chance d’avoir la possibilité de faire ce choix. Pourtant, alors que j’étais "reconnue" dans mon métier, je suis alors devenue aux yeux de mon entourage "inutile" pour la société et on m’a reproché d’avoir choisi la solution de facilité. S’ils savaient : je n’ai jamais été aussi fatiguée qu’après avoir arrêté de travailler.
Aujourd’hui que mes enfants sont grands, je suis fière d’avoir fait ce choix, d’avoir mis ma vie sociale entre parenthèse pour me consacrer à eux. Et c’était tout sauf facile ! Vous les "mères courage" au foyer, soyez patientes ! Vous ne récolterez les fruits de votre "travail" que dans des années. Et c’est peut-être cela la difficulté d’être mère au foyer…
Sophie