Petit guide de la femme au foyer



Chapitre I

Vous
Il faut bien le reconnaître sur cette terre, votre premier cadeau, c’est vous !
Ce n’est peut-être pas ce qu’on vous a dit, ni ce que vous pensez mais c’est vrai. Vous avez en vous tout ce qu’il faut pour réaliser vos rêves, les adapter à la réalité et gérer votre vie.
Vous n’allez sûrement pas vous ennuyer car en plus d’être une femme au foyer épouse et mère, vous aller pouvoir garder vos beaux rôles de fille, sœur, amie, voisine, grand-mère peut-être et j’en passe ! Cela fera d’ailleurs l’objet d’un autre  chapitre.
  (...)

Vous existez !

Et Vous ? Eh bien pour vous cela va changer aussi : Pas de patron ! Super, le plus souvent quoiqu’un peu déroutant parfois. Pas d’agenda bourré, de routine, de stress, de plaisir ou d’ennui au boulot, mais tout à construire… et cela s’apprend.

Ça va mieux en le disant : On ne perd pas à se donner, on se grandit. Rester à la maison, va être un don de soi et une activité à gérer avec intelligence pour ne pas se retrouver dégoûtée après quelques années et regretter son choix

Magique : Savoir qu’ « aujourd’hui est le premier jour de tout ce qui vous reste à vivre. » Quelle aventure !

Se coiffer, s’habiller, tous les matins : IN-DIS-PEN-SABLE, c’est la règle n°1. Même si vous êtes seule à la maison ou que les enfants sont petits.  Même débordée, ou si au contraire vous avez l’impression de n’avoir rien à faire : il faut toujours prendre soin de vous, surtout ne  pas se laisser aller, jamais !  Il faut vous préparer pour la journée, comme lorsque vous travailliez, pour être comme les autres, bien sûr mais surtout pour plaire.


C’est malin : Il faut vous plaire, vous en premier. Cela vous fera sourire et il n’y a rien de plus contagieux que le sourire…Si vous vous aimez les autres vous aimerons.

C’est encore mieux en le disant : C’est toujours pareil : vous sortez pour une course rapide,  vous en avez pour 5 minutes. Pas le courage de se donner un coup de peigne ou d’attraper le bâton de rouge à lèvres. Eh bien vous pouvez êtes sûre de rencontrer une amie qui elle sera toute belle, ce jour-là. Et vous vous dites : « zut alors, trop bête j’aurais pu faire un effort, j’suis mieux que ça en fait ! »

Il faut d’abord vous aimer comme vous êtes, petite, grande, blonde, brune, mince ou boulotte, de toute façon vous êtes unique. Vos parents, la nature, et le temps vous ont créée et façonnée ainsi.  C’est bien. Tirez-en le meilleur profit.
 D’une personne, c’est le visage qu’on voit et le sourire qu’on retient avec l’éclat du regard et tout ce qu’il reflète de la personne intérieure.