Un colloque sur les femmes au foyer. Quelle belle idée!*

Femme au foyer ou femme qui travaille (!)
En ce début septembre les journaux relancent la polémique, ils ne savent pas quoi dire pour vanter les bienfaits de l’absence des mamans à la maison.
Oubliés les burn out, les enfants qui ne veulent rien faire à l’école, qui tournent mal ou sont malades d'être seuls.
Rien n’est trop beau pour décrire la femme qui se réalise (même dans les pires jobs) et les bienfaits que cela apporte à leurs enfants. Du couple, il n’en est plus question.

Comme si parce que nous ne gagnons pas d’argent nous ne faisons rien. Comme si être mère au foyer quelques années est une étiquette qui vous colle à vie, vous coupe de la terre entière et vous mets au ban de la société, vous et votre progéniture. Trop drôle.
Mais non, nous faisons tout et tout bien parce que successivement. Quant on travaille, on travaille, mais quand la famille a besoin de nous, on est capable de lâcher son métier et de prendre ses responsabilités, avant de s’y remettre si besoin.

Sans doute faut-il, au moment où les familles à peine remises de la fatigue, des disputes, des ruptures… de l’année précédente, replongent dans le stress de la rentrée, redonner un coup de manivelle pour caresser les femmes "qui travaillent" dans le sens du poil et éviter les défections.

Méthode Coué ? Ou peur d’un changement de société que nous pourrions apporter, nous femmes au foyer ? Notre liberté de parole et de ton inquiète, peut-être ?

Quoiqu’il en soit, ce n’est pas à nous parents d’avoir peur, mais de répondre à la question essentielle: « Quel est le mieux pour notre famille ? "
Si notre place est plus belle à la maison, restons-y!

Personne ne doit répondre à notre place et surtout pas les menteurs de tout poil qui trafiquent les chiffres et tirent les ficelles d’une économie qui ne répond plus, et surtout pas aux besoins des familles.

Ne vous laissez pas faire. Votre rôle est essentiel. Il est beau et il est bon.
Alors, courage et profitez bien de vos petits loups qui ont tellement de choses à vous raconter en revenant de l'école.

Brigitte Jacquelin

* colloque à venir en octobre 2017: "Femme au Foyer, une réelle alternative"