Mères, nos enfants ont besoin de nous.

16 Septembre 2016, 15:53pm
Publié par Chantal Johnston

"J'ai écouté une jeune maman moderne me raconter ce qui s'était passé chez elle au moment du petit déjeuner.
La date de l'anniversaire de son père très âgé s'approchait, et elle n'était pas prête, pas de carte ni de cadeau et encore moins le temps de lui rendre visite. Elle réussit à persuader son fils de 4 ans de lui faire un dessin, pour donner l'impression que la famille s’intéressait à lui. L'enfant s'exécuta pendant qu'elle s'activait à faire tout ce qu'il y avait à faire avant de partir déposer son enfant à la maternelle pour pouvoir se remettre à son très important travail de fonctionnaire.
Victoire:elle avait pu faire plusieurs choses à la fois.Mais voila que l'enfant lui aussi demanda un dessin à sa mère.Trop de choses à faire, elle refusa. L'enfant insista.Pour montrer qu'il y avait des limites à ne pas dépasser, et parce que de toutes façons elle n'avait pas le temps elle ne céda pas.

L'enfant utilisa sa seule arme, la vengeance et lui lança:" Et bien ce soir je ne te choisirai pas pour me lire une histoire!"
La jeune mère qui me relatait cet événement était très fière car, dit-elle, il avait appris l'art de la négociation!
Pour ma part, j'étais très triste de voir qu'il en avait tiré une affreuse leçon selon laquelle dans une société où l'on n'a plus de temps pour l'autre, l'abandon devient la norme.


Pour qu'une mère puisse rester chez elle et s'occuper de ses enfants, cuisiner pour la famille, rendre sa maison accueillante et propre, à une époque la plupart comptent sur deux salaires il faut bien sûr adopter un style de vie adapté et faire preuve de créativité pour atteindre plus de simplicité"

Ce texte est traduit de l'anglais, initialement écrit par Penelope Wilcock dans son livre "In celebration of simplicity"
"Femmes ,vous recherchez une vie stimulante, où chaque moment est différent, où votre ingéniosité est mise à l'épreuve? Si vous avez des enfants,votre atelier/ bureau est tout trouvé! Pourquoi aller chercher ailleurs ce qui est chez vous?"
                                          Renoir