Le nombre d’avortements est en forte hausse chez les jeunes.

C’est ce que révèle la dernière enquête de la SMEREP . Les étudiantes sont autant touchées que les lycéennes :
"Pas moins de 6% des lycéennes françaises ont déjà eu recours au moins une fois à une interruption volontaire de grossesse (IVG) et parfois même deux fois pour certaines. Un chiffre qui grimpe lorsqu’il s’agit des jeunes adolescentes en Ile-de-France puisqu’une lycéenne sur dix y aurait déjà subi une IVG. C’est l’un des constats alarmants que dresse l’étude commandée par l’organisme de sécurité sociale étudiante Smerep. L’enquête, parue le lundi 5 septembre dernier, a été menée par OpinionWay auprès de 507 étudiants de toute la France et 707 en Ile-de-France et de 403 lycéens sur tout le territoire et 368 d’Ile-de-France.

Une lycéenne sur cinq a déjà eu recours à une contraception d’urgence.

« Je suis prête à tout pour que quelqu’un me dise qu’il m’aime » disait une jeune fille de terminale après son 2ème avortement.
Manque d’amour et manque d’écoute de la part des parents … Souvent à leurs dépends, les enfants vont chercher ailleurs ce qu’ils ne trouvent pas à la maison.