La poésie de Marguerite


 "Ciel, air et vents" :

Ciel, air et vents, plains et monts découverts,
Tertres vineux et forêts verdoyantes,
Rivages torts et sources ondoyantes,
Taillis rasés et vous bocages verts,

Antres moussus à demi-front ouverts,
Prés, boutons, fleurs et herbes roussoyantes,
Vallons bossus et plages blondoyantes,
Et vous rochers, les hôtes de mes vers,

Puis qu'au partir, rongé de soin et d'ire,
A ce bel oeil Adieu je n'ai su dire,
Qui près et loin me détient en émoi,

Je vous supplie, Ciel, air, vents, monts et plaines,
Taillis, forêts, rivages et fontaines,
Antres, prés, fleurs, dites-le-lui pour moi.

     Pierre de Ronsard, Premier livre des Amours


Chères amies,
Tous les mois Marguerite va vous proposr une poésie.
L'idée n'est pas seulement de la lire, mais de l'apprendre par coeur.  
Cela fait du bien à l'âme, à l'intelligence et bien sûr à la mémoire.
Si vous arrivez à en faire un jeu pour toute la famille c'est génial. 

Il n'y a plus qu'à organiser ensuite des concours lors des fêtes ou des réunions de famille.
Ambiance garantie et succès pour celui qui récite le mieux, mais aussi le plus vite, à l'envers, de travers...