Il participe aux jeux paralympiques de RIO

Dans l'actualité
Image pour le résultat associé aux actualités
Atteint d'une malformation extrêmement rare, l'américain Matt Stutzman est né sans bras. Abandonné par ses parents, il a trouvé une famille d'adoption qui lui a donné l'envie de se battre, et de se prouver que malgré son handicap, tout était possible. Même se mettre au tir à l'arc et disputer les Jeux paralympiques de Rio.

C’est - littéralement - pour mettre à manger sur la table familiale que Matt Stutzman décida, en 2009, de se lancer dans le tirc à l’arc. A l’époque, l’Américain était sans travail, déprimé. Mais, enfant, malgré le fait qu’il soit né sans bras, il avait l’habitude de chasser au fusil. 
"Alors, un jour, j’ai eu cette idée : me trouver un arc, aller dans les bois et chasser un animal pour le mettredans notre frigo. En Iowa, là où je vis, la saison de chasse à l’arc est plus longue." Pour débuter, il raconte avoir tapé dans Google "comment tirer à l’arc sans bras". "Mais il n’y avait rien !", rigole-t-il. Le père de famille a alors développé sa propre méthode, en tenant l’arc avec son pied droit, et en actionnant la libération de la flèche avec la joue. "Je ne pouvais pas échouer, je devais ramener à manger. C’est ce qui m’a fait devenir bon. Qui pouvait imaginer où ça allait me mener ?" Où ? D’abord dans les compétitions de valides aux Etats-Unis, puis aux Jeux paralympiques de Londres - où il récolta l’argent et son surnom "The Armless Archer" (l’archer sans bras, NdlR) - puis dans le "Livre des records" pour le plus long tir jamais effectué par un archer, valide ou non (283 mètres). Et enfin aux Jeux paralympiques de Rio, où le trentenaire a remporté mercredi son premier match de qualification. So. De