Femme au Foyer : un choix de carrière à adopter ?

Femme au foyer: Coach - super coach
Pour vous déjà, (mais vous êtes aussi le coach de votre conjoint et de vos enfants): 
Vous sentez que plus rien ne va, que vous êtes trop fatiguée pour tout assumer: travail, famille, et tout le reste.
Il est temps de vous (super coach) poser la question: "Et si j'en faisais trop? 
OK, je fais tout. Mais est-ce que je le fais bien?  Est ce que cela me rend heureuse, est ce que chacun dans la famille y trouve son compte?"

"Une certaine perfection rend triste"
 
Si c'est à la maison que vous en faites trop, essayez de faire la part des choses et de supprimer ce qui n'est pas essentiel. 
Si vous travaillez, pourquoi ne pas rester au foyer le temps qu'il faut et puis Vous (super coach) poser la question: " Le temps à passé... j'ai plus de temps, n'est-ce pas le moment de faire des activités à l'extérieur ou de reprendre un travail? quelques heures,  mi-temps ou plus? 

La réponse vous appartient et la question pourra toujours être re-posée!

                                                     ****************

Votre corps vous envoie des signes
Vous vous dites : Que vous n'êtes jamais autant tombée malade que ces dernières années. Que vous avez mal au dos, à la tête, au foie...
Vous devriez plutôt : Vous rendre compte que la clim n'est pas la source de tous vos maux. Il serait dommage d'attendre un burn out pour se réveiller. « Le corps parle. Beaucoup de personnes « symptomatisent » leurs maux. Quelqu'un qui a mal au dos peut en avoir "plein le dos" tout simplement. Celui qui a un ulcère a du mal à digérer un changement. » Partir devient donc une nécessité pour votre moral, mais aussi pour votre santé.

Madame Figaro