Ce qu'en disent des jeunes:



"Les politiques de tout bord évitent d’aborder l’IVG en bien comme en mal sous peine de froisser leur électorat. Ils sont probablement concernés de près ou de loin par le sujet et il n’est pas sûr qu’il aient la distance et le recul nécessaire pour envisager des solutions à ce problème.

Nous ne pensons pas que ce sont les politiques qui font l’histoire quand ils se contentent la plupart du temps de la suivre en haletant. Ce sont les familles qui doivent trouver des solutions par elle même pour mieux éduquer les jeunes au sens de la sexualité, assister concrètement les couples confrontés à une grossesse difficile, faire la vérité sur les avortements qui se sont produit dans leur histoire et consoler les personnes affectées par cette épreuve."

Les survivants