Très bonne nouvelle

Entre 2010 et 2014, le nombre annuel de divorce a reculé de 8%...
Une idée reçue qui vole en éclat! Non, les Français ne divorcent pas de plus en plus.
En 2014, 123.500 divorces ont été prononcés, soit 1.400 de moins qu’en 2013, selon une étude de l’Insee rendue publique ce jeudi. Et la tendance à la baisse est manifeste depuis plusieurs années : « entre 2010 et 2014, le recul est de 8 % », souligne Marie Reynaud, cheffe de l’unité démographiques et sociales à l’Insee.
Et cette baisse des divorces concernent toutes les durées de mariage, même si le pic des désunions se situe toujours à 5 ans de mariage. Une tendance qui n’est pas observée qu’en France, selon la chercheuse à l’Ined, Anne Solaz : « En Grande Bretagne, dans les pays nordiques et aux Etats-Unis, on constate aussi cette chute des divorces. C’est comme si on avait atteint un palier dans ce domaine, après avoir connu une augmentation continue entre les années 70 et 90 », indique-t-elle.

Fait nouveau selon Marie Reynaud : « cette diminution n’est pas due au fait que le nombre de mariage baisse en France. Car entre 2010 et 2014, le nombre de personnes mariées a diminué dans une bien moindre mesure que les divorces (-1 % contre -8 %). Elle témoigne donc d’un changement de comportement des Français qui ont une moindre propension à divorcer », explique-t-elle.
02.06.2016