L’allaitement limite les troubles du comportement

ENFANT – Encore un bénéfice pour le lait maternel. Les bébés allaités auraient moins de risques de souffrir de troubles du comportement.

L’utilité du lait maternel était prouvée par de nombreuses études, une nouvelle recherche vient de lui attribuer encore un bienfait. Cette fois, les scientifiques se sont intéressés aux répercussions du lait maternel sur le comportement des enfants et l’apparition de certains troubles du comportement.
Les chercheurs ont mis en évidence que les enfants de 7 à 11 ans qui avaient été allaités jusqu’à l’âge de six mois avaient 56% de risques en moins de souffrir de troubles du comportement que les autres. Un bienfait qui n’est pas observable si les enfants ont été nourris au sein pendant moins de six mois.

 Ce qu’il faut en conclure : prolonger l’allaitement
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise un allaitement "exclusif" jusqu'à l'âge de 6 mois puis un allaitement partiel jusqu'à 2 ans. Le lait maternel serait un rempart naturel contre les troubles du comportement. "Les troubles de la conduite dans l'enfance peuvent conduire à des comportements agressifs et anti-sociaux. Ceux-ci affectent l'apprentissage et les relations avec les semblables, et en retour peuvent entraîner des problèmes d'estime de soi et des troubles de santé mentale. Cela peut contribuer à des échecs professionnels plus tard dans la vie", décrit le Dr Tamsen Rochat, principal auteur de cette étude.
Il précise également que "la durée d'allaitement maternel exclusif d'un nouveau-né a beaucoup plus d'importance qu'on ne le pensait pour plusieurs aspects du développement de l'enfant".
Metronews: J. Anselem - 24 juin 2016

Je rajouterai que la présence de la maman et son contact ne sont sûrement pas pour rien dans les bienfaits dont sont bénéficiaires les enfants qui ont la chance d'être allaités. B.J.