la famille est le premier lieu de l’éducation et de la transmission.


Ne l’oublions pas : c’est d’abord dans sa famille que l’individu devient citoyen, qu’il entre en possession de sa sociabilité, du langage des codes culturels qui lui permettront d’interagir avec autrui, qui lui permettront aussi de n’être pas un atome perdu dans l’univers, face à l’Etat, une mauvaise herbe qui aurait poussée toute seule, mais être en relation, solidaire, héritier de la mémoire de ses parents, garants des générations à venir.

Nous le savons bien, la famille est le premier lieu de l’éducation et de la transmission. L’enseignement scolaire ne peut réussir sans cette éducation préalable. Voilà pourquoi l’Etat doit reconnaître et encourager la mission éducative des parents plutôt que de chercher à s’y substituer. Je pense au contraire que les enseignants pourront à nouveau instruire correctement leurs élèves le jour où les parents auront à nouveau à cœur de se réapproprier la mission éducative qui leur incombe.
Madeleine de Jessé