Des êtres libres

Nos enfants n'ont pas vocation à nous ressembler. Ils vont prendre leur envol et vivre leur vie. 
Mais les éduquer suppose de ne pas s'en débarrasser. 
Ce serait renoncer à nous donner. Car on ne peut leur donner la vie biologique et s'en laver les mains... Il s'agit de les engendrer, ce qui est une tâche autrement plus impliquante. Notre fidélité à leurs côtés est exigeante et nous pousse à nous transcender. 
Les adultes que nous sommes, loin d'être parfaits, rendront nos enfants plus libres si nous savons éclairer leur conscience, et par là même désapprouver nos propres incohérences et nos infidélités. Nous pouvons espérer pour eux mieux que ce nous sommes parvenus à construire pour nous. Ils recevront de notre humilité cette exigence de vérité que nous saurons transmettre.
Vincent de Mello