« Nous ne pouvons pas nous promettre d’avoir les mêmes sentiments durant toute la vie. En revanche, oui, nous pouvons avoir un projet commun stable, nous engager à nous aimer et à vivre unis jusqu’à ce que la mort nous sépare, et à vivre toujours une riche intimité. L’amour que nous nous promettons dépasse toute émotion, tout sentiment et tout état d’âme, bien qu’il puisse les inclure. C’est une affection plus profonde, avec la décision du cœur qui engage toute l’existence. (François :Amoris laetitia pt 163) 

Relisant ce passage au moment de le citer, je relève cette expression que l’on pourrait croire contradictoire : la « décision du cœur ». Une décision peut-elle véritablement venir du cœur ? Pourtant, oui, je le crois : s’il faut bien que l’amour spontané irrigue de lui-même cette décision, il y a une décision qui alimente le cœur, comme un mouvement perpétuel entre la raison et le sentiment.
Koztoujours