Avec toutes mes excuses pour ce texte de notre présidente Européenne, posté avec retard mais tous les jours d'actualité!

Chères Amies,
En pensant bien à vous, à nous toutes je vous adresse ce petit texte qui m'est venu ce matin.
Célébrer le 1 er Mai, Journée Internationale du Travail.
Un jour sans fin... le Travail Familial non rémunéré qui postule aussi pour l'épithète "invisible" !
Bien sûr, il est connu de tous.
Bien sûr il va de soi.
Bien sûr c'est une évidence et une permanence toujours accessible.
Bien sûr il est constamment chargé d'énergie généreuse et courageuse malgré les difficultés.
Bien sûr nous en avons tous profité.
Et bien sûr nous continuons à le dispenser sans compter.

Et pourtant...
Qui le célèbre ?
Qui en diffuse une image positive ?
Qui lutte contre sa dépréciation ?
Qui en exprime la valeur créatrice de nos existences ?
Qui le reconnaît comme une donnée constitutive de nos économies ?
Qui fait en sorte qu'il soit harmonieusement combiné à d'autres formes du travail ?
Qui pense à l'insérer dans le résultat chiffré du labeur d'une vie ?
Qui l'admet comme levier de nos sociétés au même titre que le travail Economique ?....
Marielle Trésarrieu
Présidente de la FEFAF
( Fédération Européenne des Femmes Actives en Famille)