A propos de: "Nous avons tellement de chance!"

Bonsoir Madame,
Comme vous avez raison !
Il y a 25 ans, j’ai eu la chance de pouvoir choisir d’arrêter mon activité professionnelle pour m’occuper de mon enfant. Trois autres ont suivi. Je tiens à dire que ce choix n’est pas celui de la facilité. Ma vie sociale en a beaucoup pâti et ce n’est pas toujours très valorisant.
Mais aujourd’hui,je ne regrette pas d’avoir cessé mon activité pourtant passionnante. Je suis heureuse d’avoir pu être présente pour eux à chaque instant et je veux témoigner que ça en vaut la peine. Quand je les regarde tous les quatre, je ressens une grande fierté car ce sont des jeunes et des adultes "debout" , qui reconnaissent maintenant qu’ils ont eu de la chance d’avoir une maman à la maison.
Malheureusement, notre société ne valorise pas ce choix.
Jeunes mamans, réfléchissez bien ; l’enjeu en vaut la peine !

Cordialement
Sophie