La famille, seul rempart assez solide pour nous protéger à la fois de l’isolement individuel et d’un Etat totalitaire
L'oligarchie politique, plus inquiète de sa réélection et de son image médiatique que du bien commun, n'a plus de vision d'avenir et les Français espèrent qu'un jour surgiront des hommes et des femmes d'État nouveaux capables de sortir la France du déclin et de l'immobilisme. Extrait de "Oui, la France a un avenir" de Stéphane Buffetaut, aux éditions du Rocher 2/2
28 férier 2016 - Atlantico
 Les adversaires de la famille l’accusent de « ringardise » alors qu’elle se projette par nature dans l’avenir, elle est tout à la fois préparatrice et bâtisseuse d’avenir. Elle est mouvement et création tout en assurant un cadre qui protège et qui rend concrète et charnelle la notion de solidarité. Elle construit les hommes et les femmes de demain tout comme elle soutient les hommes et les femmes d’hier. En réalité, les vrais ringards sont les zélotes de l’individualisme forcené, du « tout tout de suite », de l’« après moi le déluge », cette longue cohorte de « bobos » qui vacillent entre égoïsme et nihilisme, ces tyrans de l’instant présent, de la consommation immédiate qui toujours sacrifient l’avenir à la jouissance intempérante du présent.