Qu'est-il devenu?


Le navire a été redressé et restitué à son propriétaire le mardi 22 février. (Photo : DR)
Le navire a été redressé et restitué à son propriétaire le mardi 22 février. (Photo : DR)

Le « Modern Express » a été redressé

Le ro-ro Modern Express, entré au port de Bilbao le 3 février après une semaine de dérive en Atlantique, a été redressé le mardi 22 février. Il était arrivé au port avec une gîte de plus de 50 degrés. Smit Salvage considère donc l’opération terminée et a restitué le navire à son propriétaire, Cido Shipping, le 22 février à 16 h 35.
D’après les informations dont nous disposons, une grande quantité d’eau aurait été pompée de la machine et des ponts 5 et 7, ce qui expliquerait la forte gîte du navire. La provenance de toute cette eau n’est pas encore expliquée, mais aucune brèche n’apparaît sur la coque côté tribord, désormais sortie de l’eau.
Le ripage de cargaison ne serait donc toujours pas la cause de l’accident. Dès lors, l’affréteur va pouvoir travailler main dans la main avec son P&I club, puisque le ripage fait partie des clauses d’exclusion de prise en charge par le P&I.
Il reste à savoir si la cargaison sera déchargée à Bilbao, si le navire continue sur Le Havre, sa destination finale, ou vers un chantier naval. Si l’envahissement machine est confirmé, le navire aura de toute façon du mal à bouger du port basque par ses propres moyens, à moins de faire d’importants travaux. Le BEAmer est associé à un cabinet mandaté par le pavillon panaméen du navire pour mener l’enquête.