Quel est le secret des enfants heureux ?

« S'il est heureux, alors je suis heureux(se). » Voilà ce que tout parent peut affirmer en parlant de son enfant. Évidemment, il n'y a pas de recette miracle. En revanche, quelques réflexes simples et une série de bonnes habitudes familiales peuvent optimiser leur bien-être.
Réduire le temps passé devant les écrans
Selon The Telegraph, le manque de sommeil rendrait aussi les ados plus sujets aux émotions négatives comme la peur, la colère ou la dépression. En clair, définir des horaires pendant lesquels les écrans sont interdits, déterminer une heure le soir à partir de laquelle l'enfant ne doit plus s'en servir. Et évidemment, bannir les écrans des chambres.
S’asseoir et manger avec eux.
Les enfants qui prennent leurs repas avec les autres membres de leur famille souffrent moins de problèmes émotionnels et comportementaux. Explication : cette réunion de famille les rassure et leur donne davantage confiance en eux. Prendre les repas ensemble est aussi l'occasion d'échanger et de fortifier les liens familiaux.
Leur apprendre à entretenir des amitiés.
Il est primordial d'apprendre à l'enfant qu'il est maître de ses amitiés. En lui faisant comprendre que c'est un choix, il gagne confiance en lui. Dans l'ensemble, plus les parents débattent autour de la notion d'amitié, mieux l'enfant sera armé pour faire face aux conflits relationnels à l'école par exemple. Il prendra du recul - un atout d'autant plus important dans un contexte de violences scolaires accrues.
Trouver son équilibre.
Depuis des années, tous les pontes de la petite enfance s'accordent à dire que le temps passé en famille apporte une base solide à l'enfant, lui permettant entre autres de se construire et se développer correctement, entraînant une baisse conséquente de la délinquance chez les ados et une meilleure réussite scolaire.
La science assure qu'un enfant sera plus satisfait de sa vie si on lui apprend depuis tout petit à apprécier ce qu'il a déjà.
Leur inculquer la gratitude
Sans dramatiser sur le fait que les enfants d'aujourd'hui sont trop gâtés, Tanith Carey cite tout de même le rapport mondial de l'Unicef sur les enfants et le bien-être dans les pays riches. Selon ses conclusions, nos enfants sont élevés dans un « consumérisme compulsif », qui ne les rend évidemment pas plus heureux. En revanche, la science assure qu'un enfant sera plus satisfait de sa vie si on lui apprend depuis tout petit à apprécier ce qu'il a déjà. cliquer pour voir l'article:
madame.lefigaro.fr › Enfants › Éducation