Petit guide de la Femme au Foyer ... et du bonheur de vivre.

Chapitre IX
L’adolescence (suite)
10-12 ans jusqu’à 16-17ans

Beaucoup de choses se jouent au moment du collège. Votre rôle et celui de votre conjoint sont plus que jamais complémentaires.

Magique : rappelez-vous cette période et parlez-en avec votre mari. Lui aussi a été adolescent. Vos expériences et vos souvenirs vous aideront à mieux  comprendre vos enfants et vous rendront plus indulgent.

Aujourd’hui le collège est le lieu et le temps de tous les risques.
Il a changé, ce n’est plus celui de votre époque et l’évolution n’a malheureusement pas été dans le bon sens.
C’est le moment des propositions à toutes les addictions : alcool, cigarettes, drogue et surtout ce dont on ne parle pas assez, le sexe et la pornographie.  Apprenez à votre enfant à dire NON et expliquez lui pourquoi.
Même si extérieurement les choses ne sont plus pareilles, l’adolescent reste profondément le même avec ses rêves, ses envies, ses peurs et ses échecs. Ne vous laissez déstabiliser ni par sa nouvelle façon d’être, ni par l’air ambiant. En passant cette épreuve vous faites naître et vous découvrez l’adulte qu’il va devenir, l’homme ou la femme créé pour le vrai bonheur. C’est passionnant et il vous en sera gré toute sa vie… plus tard !

Ça va mieux en le disant : Ces années de collège et de lycée peuvent s’avérer mouvementées et difficiles. Une trop grande liberté pour certains, un manque d’appui familial pour d’autres, des adultes consentants ou dépassés ont permis à une fausse liberté d’envahir les lieux. C’est là que la confiance et la complicité construite au fil des ans avec votre enfant va se révéler précieuse.

L’adolescent est encore trop jeune et peu armé pour se défendre seul des risques qu’il côtoie. Il est  dans une situation paradoxale, puisqu’il a besoin du soutien matériel, financier, social et affectif de sa famille, mais qu’il a aussi besoin de marges de manœuvres et d’espaces de libertés toujours plus vastes. Il devra donc régulièrement se tourner vers vous dont il aspire à quitter la dépendance, ce qui le trouble et l’agace.
Il attend de vous et des adultes en général d'être reconnu à sa juste valeur. Il a besoin de confiance, d'écoute et de responsabilité, autant que d'une autorité compétente, de limites et de sécurisation. C'est en se confrontant au cadre, qu'il  construit lui-même sa propre démarche d'adulte. Il apprend ainsi  à mieux se connaître, à mieux gérer son impulsivité, son émotivité et ses facultés nouvelles.
Ne le laissez pas seul face à lui-même, ne le laissez pas seul non plus face à sa scolarité, face à ses devoirs. Qu’il sache qu’il peut toujours venir se faire aider comme lorsqu’il était petit. Qui à un moment donné n’a pas besoin d’un coup de main ? 

Il peut y avoir des clashs avec les professeurs, soyez un intermédiaire réaliste et tout en finesse aussi bien vis-à-vis de vos enfants adolescents que du corps professoral : les uns et les autres sont à cran.
(à suivre...)