Petit guide de la femme au foyer... et du bonheur de vivre.

Chapitre VIII
L’enfant

De 7 à 12 ans.  (suite)

Le sommeil :
Qu’il dorme !  
Qu’il dorme assez doit être une de vos préoccupations premières. 

Même si mettre au lit vos enfants quand ils sont petits n’est pas toujours évident, il peut être encore plus compliqué de les envoyer se coucher quand ils grandissent. On le sait pourtant,  le sommeil est un moment essentiel pour sa croissance, le développement de son cerveau et sa formation toute entière. S’il  ne dort pas assez il sera instable, irritable, et n’aura pas la pleine possession de ses capacités.

Les habitudes et l’obéissance sont deux facteurs essentiels dans ce domaine comme dans tous ceux qui touchent à l’éducation.

Pour les habitudes, je dirai qu’à part pour des raisons exceptionnelles, l’enfant entre 7 et 12 ans doit se coucher à heure fixe. Son besoin de sommeil est de 10 à 11 heures par nuit. Il faut donc calculer l’heure du coucher en fonction de son réveil le lendemain pour partir à l’école.
Quant à l’obéissance, quelques impératifs : une fois couché et la lumière éteinte, sauf cas particuliers, l’enfant ne doit pas rallumer ou se relever,  car il sera en déficit de sommeil avec tout ce que cela entraîne. Il faut aussi lui faire comprendre  que ce moment est celui de ses parents.

Ça va mieux en le disant : Il est toujours plus facile de dire oui pour avoir la paix ou contenter l’enfant, mais c’est le genre de décision que l’on paye cher ensuite. Plus on aura cédé, plus l’enfant connaîtra votre faiblesse, plus il en abusera et moins il sera heureux tout comme vous. Ce sentiment de puissance n’est pas dans l’ordre des choses.


C’est malin : Le soir, refusez que votre enfant se relève et vienne vous retrouver dans le salon, la cuisine ou votre chambre. La soirée est pour vous et votre conjoint. Elle vous appartient et vous en avez besoin. La fermeté régulière du début portera très vite ses fruits : vous préservez votre intimité et le jour ou votre enfant enfreindra la règle vous saurez immédiatement qu’il se passe quelque chose d’important.

9 décembre 2015