Vive la vie!


« J’ai accouché avant de pouvoir partir à la maternité."

« Lundi 18 mai, 15h. Mon mari rentre du bureau et prépare tranquillement nos affaires pour partir à la maternité. Je suis certaine que c’est une fausse alerte. Aussi sommes nous très calmes.
15h15, je décide de prendre une douche mais une violente contraction me cloue au fond de la baignoire. Je sors et m’habille en vitesse.

15h30, tout s’accélère. Une nouvelle contraction et je perds les eaux. Je panique. Mon mari appelle ma sage-femme, tombe sur sa messagerie. Je me mets à pleurer.
« Appelle les pompiers ». Il est en ligne et voilà que je sens en moi une véritable tempête. Ça pousse. Tout seul. Je me jette sur mon lit, m’installe à quatre pattes, la tête dans mon coussin d’allaitement. Je passe une main et sens la tête de mon bébé sous mes doigts.

Confusion de sentiments. L’euphorie succède à la panique. Suivre son instinct, se laisser guider par son bébé et se sentir en communion avec lui. Je pousse. Trois fois. Mon mari tend les bras pour l’accueillir.

« C’est un 2epetit gars ! » Il m’offre ce petit être qui me semble fragile et fort à la fois, qui pousse un cri et qui sans pleurer, se cale doucement et naturellement contre ma poitrine. Il a l’air si bien, si serein. Le calme après la tempête. Me voilà apaisée, tellement heureuse et fière.

 Lundi 18 mai, 15h45. Gustave est né. » 

Jeanne, vu dans « Zélie »

Merci Martine qui nous a envoyé cette belle histoire de naissance.

                                                       ************ 14 octobre 2015