"Petit guide de la Femme au Foyer ... et du bonheur de vivre."



Chapitre 6
Le Bébé

0 à 2 ans  (suite)

Biberon, dodo, câlin, joujou, toilette. C’est simple ? Bien sûr mais attention c’est aussi le temps de l’apprentissage des fondamentaux ! On s’est aperçu qu’entre 0 et 3 ans,  les  enfants malades cloués au lit plusieurs mois ou ceux dont on ne s’occupe pas suffisamment, manquent de phases entières d’un apprentissage essentiel.

Cela va mieux en le disant : l'affection ne suffit pas pour faire vivre et grandir son enfant. Il faut qu'elle soit accompagnée d'un certain savoir et de l'art de l’utiliser. La nature donne l'instinct, elle ne donne pas le savoir, qui ne peut naître que de l'observation et de l'étude.  Le temps est pour vous un atout précieux.

Les jeux éducatifs sont très importants: les gros puzzles en bois, les pièces à assembler, à emboîter, les couleurs à reconnaître. En plus de l’adresse et de la connaissance qu’ils apportent, ils  développent les sens qui sont les portes d’accès à la sociabilité. Ces sens permettent de communiquer, d’apprendre et progressivement d’acquérir l’autonomie.
De la même façon, aider à la cuisine, se frotter au linge tout propre que maman va étendre, écouter l’histoire qu’elle raconte ou l’entendre chanter, vont mettre dans la tête et dans le cœur du petit enfant des images, impressions et apprentissages qu’il va intégrer pour son plus grand profit. Il ne peut y avoir de meilleures conditions de développement sensoriel et intellectuel que le foyer familial avec une présence effective et attentionnée de la mère. L’affection et l’attention données à l’enfant  sont les clés de la construction de sa personnalité.

Les jardinières d’enfants et les nounous le savent, les gros « câlins » qu’elles prodiguent aux enfants dont elles ont la garde, font intégralement partie de leur « job » mais personne ne peut prétendre que leur affection peut remplacer celle de vrais parents aimants et attentionnés. Nul n’est mieux qualifié pour accompagner un enfant au cours de ces années essentielles que sa propre mère.


Magique: chantez, chantez et chantez encore. Votre bébé aime vous entendre chanter. Il reconnait votre voix et sait que vous êtes là et votre chant lui dit que la vie est belle et qu’avec lui vous êtes heureuse. Si vous ne connaissez pas de chansons, procurez-vous un CD de vieilles chansons françaises, de fabulettes ou de contines et apprenez-les en même temps que lui.
Vous pouvez aussi taper:  faef.blogspot.com et cliquer à gauche sur "chansons de France pour nos enfants".  Les chansons sont en karaoké avec dessins animés et paroles.

                                                      ************