"Petit guide de la Femme au Foyer... et du bonheur de vivre."


Partez à deux

Même quand tout va bien ou au pire des tempêtes, partez tous les deux, sans enfants, sans amis, seuls pour retrouver tout simplement  le bonheur d’être vous deux. On se croit toujours plus fort qu’on ne l’est réellement. N’attendez pas trop longtemps. Essayez de prévoir régulièrement ces escapades dont votre mari a peut-être encore plus besoin que vous. Il aime que vous soyez avec lui et pour lui. Vous ne pouvez pas être simplement la mère de ses enfants même si ce rôle vous suffit.

C’est malin : Si vos parents ne peuvent pas vous aider, mettez les amis dans le coup… à charge de revanche, ils en ont autant besoin que vous !

Magique : Quand vous pensez vacances à deux et si vous voulez emporter son adhésion, choisissez judicieusement ce qui lui plait à lui. Préparez plusieurs scénarios et décidez ensemble. De toute manière l’important pour vous c’est de les prendre ces vacances, non ?

Partir à deux n’est toujours pas facile, des obstacles peuvent se mettre en travers de la route :
·        Matérielles : l’emploi du temps de votre mari, et l’organisation avec les enfants…
·        Psychologiques : le quotidien peut faire perdre l’habitude de se retrouver seuls tous les deux, cela peut être presque angoissant : que va-ton se dire, que va-t-on faire, vais-je être à la hauteur, et lui ?

Lorsqu’on ne sait plus être face à face, il faut savoir qu’un nouvel apprivoisement est nécessaire. Si vous sentez des tensions fortes dans votre couple, essayez de partir au moins trois jours ; premièrement évacuer la fatigue et l’organisation du voyage (1er jour). Il est fréquent que viennent ensuite le silence et la dispute ou le contraire (2ème jour). Ce n’est qu’après, lorsque tout a été dit, la détente et le repos procurés par ces journées loin de tout permettent de  profiter enfin de la magie de ces  « vacances ».  Trouver des solutions et repartir d’un bon pied  ensemble devient alors une évidence.


C’est magique : Il peut arriver que cela paraisse impossible à réaliser. Choisissez-bien LA chose qu’il aime et que vous pourrez faire avec lui. Payez tout d’avance et offrez-lui au cours d’un repas, sur son oreiller, que sais-je ? Tentez-le avec la qualité du projet, qu’il ne puisse résister. Il faut « qu’il craque » !  Ce petit séjour vous reviendra de toute manière moins cher que de laisser la situation pourrir.

                                                    *****************