"L'histoire de la France pour nos enfants: Le Moyen-Age : Les églises gothiques"

Au 12ème siècle, l’art de bâtir évolue.
Les églises romaines étaient très belles mais un peu sombres. On ne pouvait ouvrir de grandes fenêtres dans leurs murs qui supportaient tout le poids de la voûte, et par conséquent, elles ne pouvaient être très grandes. Or, au 12ème siècle, la population a considérablement augmenté et l’église reste la maison de tous : de nouvelles constructions plus vastes sont nécessaires.

L’ogive caractérise l’art gothique.
Dès la fin du 11ème siècle, l’arc roman est remplacé par l’arc brisé ou ogive.
Désormais la voûte est construite à l’aide d’ogives qui se croisent en diagonales et aboutissent sur quatre piliers qui se font face. Ce sont les piliers qui supportent tout le poids de la voûte ; d’où leur importance.
Croisés d’ogives et piliers se succèdent ; on peut agrandir l’église à volonté.
Les piliers sont épaulés à l’extérieur par des arcs-boutants et des contreforts.

L’église gothique frappe par sa hauteur.
Les murs ne supportent plus le poids de la voûte ; à cela deux avantages :
            - Les murs peuvent être percés de larges fenêtres ; elles vont donner naissance à l’art du vitrail. Un vitrail est un assemblage de morceaux de verre coloré, maintenus dans des gaines de plomb ;
            - on peut augmenter la hauteur des églises qui passe de 20 mètres à 38 mètres à Reims, 42 mètres à Amiens ou à Paris.

La décoration est somptueuse.
L’église gothique est, à son tour, un livre d’images, mais encore plus parlant.
Les vitraux représentent des scènes religieuses mais aussi les aspects de divers métiers, mêlés de motifs décoratifs.
La sculpture anime la pierre. Les personnages sont détachés du mur qui les soutient ; on y reconnait des scènes de la vie du Christ, de celle des saints et des scènes de la Bible. Tous ces reliefs donnent à l’église une impression de vie.

L’art gothique existe ailleurs que dans les églises.
On le retrouve dans les châteaux, les hôtels de ville, les halles, mais aussi dans les meubles, les coffrets, les sièges, les tombeaux, les objets de culte, etc…

Rose  Gralhon
                                             *********************** 10 septembre 2015