"Le bonheur en famille: organiser la rentrée"


La première fois que notre fille aînée est revenue de l’école avec des devoirs, il a fallu s’organiser.
Le Cp me suis-je dit, cela devrait aller, à priori ce que l’on va lui demander de faire ne devrait pas être compliqué. 
J’étais même très contente de voir notre petite fille grandir et constater qu’elle arrivait dans un monde où elle allait découvrir la plus grande des ouvertures : savoir lire, écrire et compter.

Nos trois enfants dormaient dans la même chambre qui était aussi leur salle de jeu. Ayant l'habitude de jouer par terre ; pas un instant je n’avais pensé qu’un bureau pourrait être d’une utilité quelconque. Il allait falloir réfléchir à la question. 

En rentrant de l’école nous étions bien excitées. Je ne suis même pas sûre que nous ayons pris le temps de goûter. Et bien mal assis sur le canapé nous avons découvert les devoirs à faire.
On commence par la lecture. Méthode globale oblige, nous apprenons par cœur : « le chat de Béatrice, le petit chat, chat, petit chat, le chat, Béatrice. »
Ça va, la mémoire et bonne. On termine glorieusement par: « le petit chat de Béatrice ». Fin de la lecture ou plutôt, fin de la mémorisation de la page.

Voyons ce qu’il y a sur le cahier d’écriture : une ligne de a, une ligne de b, une ligne de 1… pas facile tout ça, mais en s’appliquant ça devrait aller. 

Le problème c’est qu’il faut être bien installé pour bien écrire. Puisque dans la chambre il n’y a pas de bureau, la table de la salle à manger sera parfaite.
L’autre problème c’est qu’il est bien difficile de tenir les petits frères à l’écart.
Le « allez jouer dans votre chambre » très vite, n’a plus de succès et lorsque je dis « laissez votre grande sœur travailler », cela ne leur plaît pas du tout.  Ils ont l’air de trouver que leur maman est à tous les trois et qu’il n’y a aucune raison de les envoyer loin des choses intéressantes qui sont en train de se passer.
Vite, vite, il faut trouver une solution avant que : premièrement je m’énerve, deuxièmement les devoirs soient mal faits et troisièmement qu’ils prennent tous en grippe le travail scolaire, même si ce n’est pas le leur.

 « Euh ! Dites-moi les garçons, il me semble que vous aussi vous avez du travail, allez, hop, hop, apportez-moi vite vos coloriages et vos crayons de couleur je vais vous montrer les devoirs que vous avez à faire ». 

"Des devoirs, nous ?" pensent les garçons intrigués. Coup d’œil étonné et ravi et en deux minutes les voilà de retour.
Il n’y a plus qu’à les  installer tous les trois autour de la table. Je les regardes attendrie, ils sont concentrés et appliqués, on entendrait une mouche voler.
B. Janilec
Pour retrouver les épisodes précédents du "bonheur en famille", cliquer sur la rubrique du même nom.
                                              ******************