Mais à qui profite de faire garder son enfant?


INFO LE FIGARO (août 2015) - Pour la deuxième année d'affilée, les coûts des gardes d'enfants ont augmenté de plus de 3 %. La forte hausse de 2015 s'explique en particulier par la réforme des rythmes scolaires.
Toujours plus haut! Les tarifs des gardes d'enfants (le salaire net moyen) ont encore fortement augmenté cette année, selon l'étude 2015 de yoopies.fr, le «BlaBlaCar» du baby-sitting, réalisée auprès des 300.000 profils disponibles sur le site. La hausse est de l'ordre de 3 %, comme en 2014, pour atteindre les 8,65 euros par heure. Soit un coût brut de 15,20 euros pour l'employeur, charges salariales et patronales comprises.
                                        ***********
A qui profite de faire garder son enfant ?
Certainement pas au parents vu le coût de cette garde et la complication de l’organisation de la vie de tous les jours,
Certainement pas aux enfants : même les oiseaux dans leur nid sont élevés par leurs parents, et non par des « mercenaires* domestiques ».
Certainement pas aux nourrices, sinon il n’y aurait pas pénurie de gardes d’enfants, quel que soit le mode de garde.
Alors à l’Etat ? Oui d’une certaine façon puisque ce qui pourrait être fait gratuitement par la maman, lui rapporte les taxes prélevées sur tous salaires : celui de la maman qui fait garder son bébé et celui de la nounou qui le garde.
Et Non puisque l’argent injecté pour faire tenir ces modes de garde atteint des sommes considérables, sans parler des conséquences à plus ou moins long terme sur le déroulement de la croissance des enfants, retombant sur la sécurité sociale, les allocations chômage et le coût de la délinquance.
Alors ? Cet « abandon d’enfant » est plus à rechercher dans une « vue » de la société, une mode, un lobbie, un égoïsme, mais aussi, dans un manque de savoir-faire en absence de transmission et la panique qui en découle… et surtout dans une dévalorisation tous azimuts du magnifique rôle de LA MAMAN.
Nous inquiéterons-nous un jour du mal-être des enfants de plus en plus jeunes qui affole les parents, de l’augmentation de la délinquance des moins de dix-huit ans qui emplissent nos journaux et nos prisons, et bien sûr du vide abyssal du cœur et de l’intelligence des plus grands qui les laissent complètement démunis face à la vie ?Peut-être...
B. Jacquelin
*
Mercenaire : qui n’agit qu’en vue d’un salaire – définition de l’internaute