Histoire de la France pour nos enfants


Naissance du monde féodal

Les seigneurs deviennent les gardiens de la sécurité.
Devant le danger des invasions, la population se regroupe tout naturellement autour du domaine d’un seigneur capable de la protéger.
Pour cela le seigneur fait fortifier sa demeure, en l’entourant de palissades et de fossés. La simple tour de bois du début construite sur la « motte seigneuriale », est peu à peu remplacée à partir du 10ème siècle, par des constructions en pierre, de plus en plus importantes, établies sur des éperons rocheux et entourées de solides remparts, afin d’assurer plus aisément la défense.
En cas d’alerte, toute la population se réfugie dans le château, avec tous ses biens ; réserves et bétail.

Le seigneur s’entoure de guerriers.
Pour en augmenter le nombre, il recrute des vassaux plus nombreux auxquels il cède de petits domaines ou fiefs, en échange de leur aide en cas d’agression.
Le vassal est lié à son seigneur par un serment de fidélité. Le système de la vassalité se généralise.

Les paysans sont rassurés.
Ils sont heureux de trouver des chefs qu’ils connaissent, qui habitent le domaine et sont capables de défendre les terres sur lesquelles eux-mêmes travaillent et vivent.
En échange, leur travail assure aux seigneurs les ressources nécessaires pour vivre et entretenir une petite armée.

Notre pays se morcelle en domaine seigneuriaux de grandeurs très variées.
Les demeures des grandes familles seigneuriales deviennent autant de petits Etats héréditaires sur lesquels les rois ont peu de pouvoir.
Ce sont les grands comtés ou duchés de Flandre, Normandie, Anjou, Guyenne, Gascogne, Bourgogne, Bourbonnais, de Toulouse, d’Auvergne, Béarn et Bretagne.
Il existe dans ces comtés et duchés une multitude de fiefs moins étendus, appartenant à des seigneurs moins importants.
Certains même ne possèdent ni terres, ni château ; ils restent au service du seigneur et vivent auprès de lui.

La féodalité est un système original où chacun  a sa fonction.
Les seigneurs sont ceux qui combattent.
Les paysans sont ceux qui travaillent.
Les gens d’Eglise sont ceux qui prient.
La possession de la terre est l’élément essentiel de ce système. Le château-fort en est le symbole.

Rose Gralhon

                                                          ***************