Histoire de la France pour nos enfants - Le Moyen Age


Au 9ème siècle, de nouveaux envahisseurs ruinent la prospérité carolingienne.

Après la mort de Charlemagne en 814, l’empire est partagé entre ses trois petits-fils ; ceux-ci se querellent afin d’obtenir la meilleure part. L’anarchie s’installe de nouveau dans l’empire.
De nouveaux ennemis vont en profiter pour envahir notre pays : au Sud les Sarrazins ou Arabes ; à l’Est, les Hongrois, au Nord, les Vikings.

Les Vikings (ou Normands) sont les plus dangereux.
Surgis de la mer, ils restent inaccessibles tant qu’ils se trouvent sur leurs bateaux. Les simples coups de mains du début effectués sur de petites flottilles, deviennent bientôt de puissantes expéditions. Ils dévastent les côtes de notre pays, puis remontent les fleuves et pénètrent profondément à l’intérieur.
Ils pillent villes et abbayes pendant plus d’un siècle. Partout ils sèment la ruine, emportent des richesses innombrables, détruisent les ressources.
Les Vikings venaient par mer des pays scandinaves. On les désignait par l’appellation : « hommes du Nord » ; d’où leur nom de Normands, et l’origine du nom Normandie donné à la région qu’ils ont occupée.

Les rois sont incapables de les chasser.
Au 10ème siècle, ils leur cèdent toute la région de Basse-Seine, à peu près l’actuelle Normandie où ils s’installent ; mais raids et pillages continuent.

Les rois demandent l’aide des grands seigneurs.
En effet, ils se trouvent dans l’obligation de faire appel aux seigneurs pour essayer de repousser ces terribles ennemis et  protéger les biens des personnes.
Il devient nécessaire d’avoir, dans chaque région, des chefs militaires énergiques, capables de réunir rapidement une troupe et de se battre efficacement.
Les grands propriétaires étaient tout désignés pour ce rôle.

Au 10ème siècle, notre pays est très appauvri.
La plupart des terres sont en friche ; un grand nombre de villes et d’abbayes ont été pillées ; les moines ne peuvent plus multiplier les manuscrits, ni instruire de nouveaux clercs.
Les échanges commerciaux se font rares par suite de l’insécurité.
Un monde nouveau se prépare.
Rose Gralhon

                                                      *********************** 10 juillet 215