Histoire de France pour nos enfants


IIème partie – Le Moyen Age  -  Chapitre 2

Charlemagne crée et organise un vaste empire.
Charlemagne est le fils de Pépin le Bref, le petit fils de Charles Martel, premier maire du palais. Il devient roi du royaume franc en 768. Une nouvelle dynastie est née, celle des Carolingiens. Charlemagne va passer sa vie à faire la guerre dans le but de défendre l’Eglise et de répandre la foi chrétienne. Il agrandit considérablement le royaume de Pépin le Bref et comprend l’Allemagne, la Bohème, la Bavière, le royaume de Lombardie et une partie de l’Italie

Charlemagne organise son vaste empire.
 
L’empire est divisé en grands comtés (régions). Chaque comté est confié à un comte qui est le plus souvent un compagnon d’armes de Charlemagne.
Le comte gouverne la région qui lui est attribuée et fait exploiter ses terres par des paysans, afin de s’assurer des revenus. Mais il a juré fidélité au roi et doit lui apporter son aide en temps de guerre.
En récompense, le roi distribue des terres aux comtes qui deviennent ses vassaux. A leur tour, les comtes ont des vassaux, propriétaires moins importants, qui doivent répondre à leur appel en cas de guerre et qu’ils récompensent aussi en leur donnant des terres. C’est le système de la vassalité.

Une armée peu couteuse pour le roi.
Chaque année au mois de mai, Charlemagne organise une nouvelle campagne militaire. A cet effet, au printemps, les grands propriétaires reçoivent une convocation dans le genre de celle-ci :
« Nous te prions de te rendre au dit lieu (indiqué au début de la convocation) avec tout l’effectif de tes hommes, bien armés et équipés, le… (la date suivait). Tu viendras… avec armes et outils nécessaires et toutes ressources en vivres et habillement… Le ravitaillement dans les chars est à prévoir pour une durée de trois mois à partir de la date du rassemblement; les armes et l’équipement pour un semestre. »
A leur tour les comtes convoquent leurs vassaux pour les mêmes dates et les mêmes conditions.

Les vastes domaines bien organisés produisent de confortables ressources.
On trouve dans chaque domaine :
- au centre, la demeure du propriétaire construite sur une petite élévation appelée « la motte » ;
- autour de la demeure, la réserve formée des meilleures parcelles, que le Seigneur garde pour lui ;
- alentour, les manses, parcelles moins importantes, qui sont distribuées aux paysans ; leur superficie est calculée pour faire vivre une famille. En échange, le paysan doit au maître : des journées de travail gratuites sur la réserve et une partie de ses propres récoltes.
Les terres sont exclusivement travaillées par des paysans qui peuvent être des hommes libres ou des serfs, c’est-à-dire des esclaves.

Charlemagne est une personnalité remarquable.
 Eginhard, l’un des savants qui entourait Charlemagne, a laissé de celui-ci un témoignage précis :
« Charles était robuste et d’une taille élevée, mais bien proportionnée… Toute sa personne commandait le respect et respirait la dignité…
Il aimait beaucoup les bains d’eaux naturellement chaudes et s’y exerçait fréquemment à nager. Ses fils, les grands de sa cour, ses amis et même les soldats de sa garde personnelle étaient souvent invités à partager avec lui le divertissement du bain, aussi vit-on quelquefois jusqu’à cent personnes et plus le prendre tous ensemble.
Il parlait avec abondance et facilité et savait exprimer tout ce qu’il voulait avec une grande clarté…
Il s’appliqua à l’étude des langues étrangères (latin et grec)… Il respectait les gens instruits et les comblait d’honneur.
Pour l’étude de la grammaire, il suivit les leçons de Pierre de Pise ; pour les autres disciplines, son maître fut Alcuin, l’homme le plus savant qu’il fut alors. Il apprit le calcul et s’appliqua … à étudier le cours des astres.
Il s’essaya aussi à écrire… mais il s’y prit trop tard et le résultat fut médiocre. »

Rose Gralhon

                                                             **************** 8 juillet 2015