Contes pour nos enfants en vacances


Le loup et les sept chevreaux  -  Conte de Grimm.
(suite)

...Le coquin courut frapper à la porte des chevreaux pour la troisième fois.
« Voix douce, patte blanche… c’est notre mère qui revient ! pensèrent les chevreaux.
Et sans la moindre méfiance, ils tirèrent aussitôt le verrou.

« Au loup ! Au loup ! » s’écrièrent-ils en découvrant leur méprise. Ils voulurent se cacher mais le loup les trouva et les mangea…

Tous les sept ?
Non ! le dernier, le plus jeune, se cacha dans la pendule et le loup ne le vit point.
Repu et fier de lui, le loup s’allongea ensuite dans la prairie, et s’endormit !

Quand la brave chèvre revint et trouva la porte ouverte, elle devina aussitôt ce qui s’était passé. Pleine de tristesse, elle appela l’un après l’autre se chers enfants, mais aucun ne répondit. Quand elle nomma le dernier, quand même, elle entendit :
« Maman chérie ! Je suis caché dans l’horloge ! »

Ayant tout appris de la triste fin des six chevreaux, la pauvre bête versa toutes les larmes de la terre. Plus tard, suivie de son seul enfant, elle se décida à sortir  et vit le loup dans la prairie, toujours endormi. En se penchant sur l’énorme ventre du loup, la chèvre vit tout à coup quelque chose qui remuait et s’agitait.

« Mes chers petits ! » se dit-elle. Et elle courut chez elle, prit des ciseaux, une aiguille et du fil, découpa la peau du loup et trouva ses six chevreaux sains et saufs !
Quel bonheur ! Ils étaient tous en vie… et le loup dormait toujours.

Dans le ventre grand ouvert, la chèvre fit alors jeter des pierres par ses enfants ravis.
Quand le ventre fut plein à craquer, bonne couturière, la chèvre prit l’aiguille, le fil et recousit le tout. 
Lorsque le loup s’éveilla et se leva, il se trouva bien lourd !
Et comme les pierres, dans son estomac, lui donnaient grand soif, il se traîna jusqu’au puits, se pencha pour boire, bascula et se noya !

Ainsi va la vie ! Rusé ou pas, quoiqu’il en soit, les méchants sont toujours punis !

                                            ******************* 13 juillet 2015