une idée du bonheur


« Les générations précédentes de parents éduquaient leurs enfants dans l’idée de les rendre solides, plus à même d’affronter le monde. 
Aujourd’hui ils veulent surtout qu’ils soient “heureux”, mais ils confondent plaisir et bonheur. 
Personne ne croit plus aujourd’hui au bonheur d’attendre et de différer sa satisfaction. Le contexte est à la consommation immédiate et à la recherche du plaisir constant.

Je ne dis pas qu’il faut répéter aux enfants que la vie est dure, mais les laisser croire que tout est possible les rend vulnérables à toute contrainte. »

Didier Pleux
                                         ********************