Retenue à la source de l'impôt: ce que cache cette obstination


Il se pourrait que les détenteurs actuels du pouvoir aient trouvé ce moyen pour rendre inévitable une individualisation complète de l’impôt sur le revenu. La notion même de foyer fiscal hérisse le poil des ultra-jacobins, qui ne veulent aucun corps intermédiaire entre l’Etat et l’individu. Leur désir serait de réduire la famille à un simple rapprochement de personnes sans liens véritables entre elles.
Que la cellule familiale soit reconnue par l’État comme une entité pourvue d’une existence et d’une réalité spécifique, comme un ensemble qui n’est pas seulement la réunion de quelques éléments, puisqu’il a en quelque sorte une personnalité fiscale, voilà qui leur est insupportable.
Or, une fois mise en place la retenue à la source, les problèmes innombrables et empoisonnants qui en résulteront permettront de dire : une bonne partie de ces problèmes découlent du fait que l’on fait masse des revenus de plusieurs personnes pour calculer l’impôt sur la totalité de ces revenus.
Faisons disparaître la notion de foyer fiscal, taxons uniquement des individus, sans se préoccuper de savoir s’ils ont des conjoints et des enfants, et nous aurons résolu une bonne partie du problème. Plus besoin par exemple d’indiquer à l’employeur les revenus du conjoint ou d’un enfant. La première piste d’explication est donc constituée par les dispositions d’esprit fortement antifamiliales d’une partie des détenteurs actuels du pouvoir. Les atteintes déjà portées au quotient familial et aux prestations familiales lui donnent une probabilité non négligeable.
47,5 % des Français payent l’impôt sur le revenu

http://www.economiematin.fr/news-france-impot-source-prelevement-salaire

Jacques Bichot Les Experts 05-06-2015 économie matin
                                                                               ****************************