L'histoire de France pour nos enfants


L’histoire c’est la vie, la vie de l’être humain depuis ses origines et l’enfant ne s’y trompe. S’il lui est difficile de saisir avec certitude la notion du temps, il peut se rendre compte, d’après la succession des grands faits de civilisation, que tout ce qui vit est transmis et que, en conséquence, chaque époque est la résultante de l’époque qui la précède et, souvent, de comportements plus éloignés encore.

Il y a 6 000 à 8 000 ans : Les hommes deviennent cultivateurs et éleveurs.
Entre  -15 000 et -10 000 (avant Jésus-Christ), le climat de la terre se réchauffe progressivement ; les glaciers reculent vers le Nord.
Les forêts de chênes, d’ormes et de tilleuls avec des sous-bois de noisetiers se développent en même temps que les prairies de graminées. Le cerf et le sanglier remplacent le renne qui est remonté vers le Nord.

Désormais les hommes peuvent quitter l’abri des grottes. Ils vont s’installer dans des huttes souvent réunies en camp au bord des rivières.
Ils utilisent toujours des outils en pierre taillée, mais plus petits, au tranchant plus avivé. Il y a 6 000 ans, certains, comme les haches, sont polis et parfois emmanchés.

Ils domestiquent certains animaux. Le temps des grandes chasses est terminé. Le gros gibier a disparu. Les hommes ont d’abord appris à apprivoiser le chien pour les aider à traquer le gibier. Puis ils ont élevé autour de leurs camps, le mouton, la chèvre, la vache et le porc pour s’assurer une nourriture plus régulière.

Ils inventent la poterie et tissent les premiers tissus. Ils modèlent l’argile et la font cuire au feu (bols, écuelles, vases à provisions, marmites). Ils les décorent.

Ils cultivent la terre. Ils ramassent des graminées sauvages puis ils ont l’idée de les cultiver en sélectionnant certaines céréales. Ceci a lieu sur notre sol, vraisemblablement vers 4 000 avant JC.

Ils pratiquent la pêche. Les cours d’eau sont nombreux dans notre pays. La pêche se pratique au harpon à en os à l’aide d’hameçons en os également.

Ils construisent leurs premiers habitats. Ils vivent dans des huttes rondes qu’ils regroupent pour former les premiers villages. Ils continuent à enterrer leurs morts, mais ce sont parfois des sépultures collectives. Dolmens et menhirs sont les premiers « monuments » qui ont existé sur notre sol.


A peu près dans le même temps, les premiers métaux vont être utilisés en France.

Rose Gralhon