Histoire de la France pour nos enfants


L’histoire c’est la vie, la vie de l’être humain depuis ses origines et l’enfant ne s’y trompe. S’il lui est difficile de saisir avec certitude la notion du temps, il peut se rendre compte, d’après la succession des grands faits de civilisation, que tout ce qui vit est transmis et que, en conséquence, chaque époque est la résultante de l’époque qui la précède et, souvent, de comportements plus éloignés encore.

Les Gaulois, un peuple raffiné et habile

Les Gaulois sont très soigneux de leur personne et très soucieux de propreté au point d’avoir inventé le savon, en mélangeant de la graisse et de la soude (contenue dans les cendres). Les bains sont pris en commun par toute la famille.

Les Gaulois aiment la parure. Ils portent de nombreux bijoux : avant tout un collier, le torque, rigide, en or ou en bronze, terminé aux deux extrémités par des parties arrondies. C’est le bijou national ainsi que la fibule, une sorte de broche. Ils portent aussi aux bras, aux poignets, aux chevilles, des bracelets en or ou en bronze, en ambre ou en verre coloré.

Leur costume est original et pratique. Totalement différent des vêtements amples et flottants des Grecs et des Romains, il comprend :
-          un pantalon, les braies, le plus souvent serré aux chevilles et maintenu à la taille par une ceinture de tissu.
-          Une tunique courte à manches longues, ajustée, ouverte devant, semblable à une veste actuelle. Celle des femmes est plus longue et serrée à la taille par une ceinture (on a retrouvé de nombreuses boucles de ceintures).
-          Un manteau, la saie, vient s’y ajouter. Suivant la saison il est en fourrure, en laine ou en lin et très souvent de couleurs vives. Un capuchon le complète parfois.
-          Des chaussures de leur invention, les galoches,  annoncent nos souliers ; ce sont des souliers montants à semelle de bois.

Ils sont des potiers réputés. La poterie d’usage courant, assez grossière est fabriquée dans chaque famille ou par un artisan local. Mais dans la tombe des gens riches, on a retrouvé de très beaux vases de fabrication gauloise, à côté de ceux de fabrication grecque comme à Vix. Les uns sont peints, sur d’autres le décor est incisé. On a retrouvé dans l’Aveyron, à Millau, un centre de production important.

Ils sont d’excellents verriers. Le verre gaulois est d’une légèreté et d’une pureté peu courantes à cette époque. Il est également remarquable par ses couleurs : bleu, blanc, noir, vert.

Ils travaillent habilement le fer et le bronze. Bibracte, près d’Autun, véritable cité industrielle, comprenait tout un quartier de métallurgistes où l’on a retrouvé de nombreux fours de fondeurs, et des ateliers de forgerons. On a découvert des vestiges de fabriques d’armes dans le Berry, en Bourgogne, en Champagne.

Rose Gralhon
                                                 ******************** 24 juin 2015