Bonne fête les Papas!


Le tout petit guide pour être un super papaOlivier Roland

J’ai le bonheur et la chance d’avoir six merveilleux enfants et une fantastique et adorable femme, et pour cela je suis profondément reconnaissant. Mais un jour comme aujourd’hui, un dimanche matin paresseux, quand toute ma famille dort encore et que la douce lumière du matin s’infiltre dans la maison, je réfléchis à ce que c’est que d’être papa.

Mais pas seulement papa… un super papa. C’est une barre que je n’atteins pas toujours, mais je crois que j’y arrive de temps en temps. Je suis un super papa, dans mes meilleurs jours.

Si vous êtes curieux de ce que je peux penser, en tant que père depuis 19 ans qui a vécu un nombre énorme de nuits blanches, d’interminables réponses à d’interminables questions, des centaines de berceuses chantées et de tour à cheval offerts, des centaines de milliers de mots lus dans des livres pour enfants, plus que mon compte de nettoyage de vomi, de culs sales et autres, etc., voici mon offrande au monde.
Ne vous en faites pas, c’est un guide relativement simple.

Les trois règles
Il n’y a que trois choses que vous avez besoin de faire pour être un super papa :

1. Être là. Si vous faites partie de leur vie, vous assurez. Si vous êtes là quand ils s’écorchent le genou, quand ils perdent leur première dent, qu’ils ont besoin d’une épaule sur laquelle pleurer, ou d’aide pour leur projet scolaire, qu’ils veulent un partenaire pour jouer au papa et à la maman ou à la marchande ou à cache-cache… vous êtes déjà un super papa. Soyez présent, quand ils ont besoin de vous, et quand ce n’est pas le cas.

2. Les aimer. Ils sauront que vous les aimez, si vous les aimez totalement. Cela se verra dans votre sourire, dans votre toucher, dans vos câlins du matin. Mais dites-leur aussi régulièrement. Insufflez de l’amour dans toutes vos actions de papa.

3. Être présent. C’est bien d’être dans la même pièce qu’aux, mais autant que vous pouvez vous le permettre, soyez totalement présent avec eux. Coupez votre portable, fermez l’ordinateur, éteignez la télé, et portez-leur vraiment attention. Écoutez leurs longues histoires fragmentées. Regardez vraiment quand ils veulent vous montrer leur nouveau truc de magicien ou de ninja.
C’est tout. C’est tout ce dont vous avez besoin pour être un super papa. Bon, il y a certains trucs en plus, mais ce ne sont que des développements de ces trois-là.
Les trucs bonus
Si vous voulez certains détails quant à la façon de mettre en œuvre ces trois règles ci-dessus, voici quelques idées :
  1. Chantez avec eux.
  2. Courez partout avec eux.
  3. Jouez à imaginer des trucs avec eux.
  4. Lisez pour eux tous les jours.
  5. Dansez avec eux.
  6. Racontez-leur des blagues idiotes.
  7. Peignez avec eux.
  8. Faites des vidéos dont ils sont les stars.
  9. Montrez l’exemple d’une vie saine en étant actif et en mangeant bien.
  10. Montrez-leur comment être indépendant.
  11. Apprenez-leur la pensée critique, et pas seulement l’obéissance.
  12. Apprenez-leur à apprendre par eux-mêmes.
  13. Ne faites pas de réflexions.
  14. Ne soyez pas surprotecteur.
  15. Montrez-leur que vous êtes fier d’eux.
  16. Laissez-les faire des erreurs.
  17. Quand ils se font mal, utilisez ce moment pour leur apprendre comment gérer la douleur.
  18. Montrez de l’intérêt pour ce qui les intéresse, et ne leur donnez pas l’impression que c’est quelque chose de trivial.
  19. Montrez-leur comment travailler avec passion.
  20. Passez des moments calmes et câlins avec eux.
  21. Faites-leur des pancakes en forme de smileys.
  22. Faites des combats avec des lances-fléchettes en mousse Nerf.
  23. Jouez à des jeux de société.
  24. Emmenez-les en randonnée.
  25. Faites du sport avec eux.
  26. Montrez-leur comment utiliser un couteau.
  27. Soyez honnête.
  28. Tenez vos promesses.
  29. Aimez votre femme, et traitez-la avec respect.
  30. Ayez de la compassion pour les autres, et pour vos enfants.
  31. Soyez content de vous.
Note : cet article est une traduction de l’article The Tiny Guide to Being a Great Dad de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

                                                     *******************